Ultra Vomit – Panzer Surprise !

Ultra Vomit  – Panzer Surprise !

Verycords – 2017 – France

Metal Parodique

Ultra Vomit revient avec Panzer Surprise !, son nouvel album qui reprend plus ou moins la même formule déjà appliquée à Objectif Thunes, son précédent effort. A savoir : des titres parodiant différents styles de metal. Cette démarche rappellera aux plus anciens l’album 17 plombs pour péter les tubes de Ludwig  Von 88.

L’avis de KultureShoot.com

Pour faire simple, Ultra Vomit propose deux approches. Certains titres sont des reprises de mélodies connues à la façon de grands noms du metal. On retrouve ainsi un excellent medley des thèmes des films Batman (version Danny Elfman) et Predator, une version Pantera de la mélodie de … La Panthère rose ou une interprétation death-grind de la « Chenille ».  On a droit également à ce véritable moment de génie qu’est « Calojira », la fameuse reprise du « Face à la mer » de Calogero à la sauce Gojira, que nous avait déjà offert le groupe sur scène.

Les autres titres sont des compositions originales également inspirées de légendes du heavy metal. Fetus fait preuve à la fois de réels talents de chanteur mais aussi d’imitateur. Rammstein (dans un titre franchement bluffant), Tagada Jones ou Pantera sont à l’honneur. Le chant, qu’il soit mélodique, growlé ou typé heavy speed à la Iron Maiden / Helloween (« Evier Metal » !!!!!!!!!! et son refrain qui n’en finit pas), est la grande force de cet album.

Alors bien sûr, il y a quelques morceaux plus faibles tels que « Noël » ou « Le train fantôme », mais la plupart des titres sont des réussites à la fois drôles et efficaces musicalement parlant. L’art de la parodie n’est pas évident et même souvent casse-gueule. La force d’Ultra Vomit est de respecter sa matière première : ils nous offrent de vrais bons morceaux de metal, bien composés et produits.

Ce n’est pas tous les jours qu’on a un disque qui peut potentiellement plaire aux fans de death old school,  d’Iron Maiden, de Gojira, d’Indus, de caca, de Death Note, de bières, de cinéma d’action des années 80, de Tex Avery, de chars allemands, de gros camions, de Rammstein, de Maximum the Hormone, de comptines pour enfants, d’AC/DC, de Jésus, de Ghost, de pipi, de Ken le survivant, de nos amis les bêtes, de cuisine japonaise, de Baby Metal, de Pantera, des Banane Metalik, de punk, de hardcore à roulettes, de Tagada Jones et de gore-grind. Et j’en oublie certainement !

Conclusion

 

Toujours plus solide musicalement, drôle et respectueux à la fois, Ultra Vomit va combler ses fans avec cet album. Et pour les autres, laissez vos préjugés ou vos principes pseudo élitistes de côté, donnez un chance à ce Panzer Surprise !. Et n’oubliez pas :  » C’est con ce qu’ils font, mais ils sont quand même bons, les enculés » (un inconnu lors d’une de leurs prestations dans un festival à Cuges les pins en 2008).

note : 14/20

Par Sathur