La Horde du Contrevent

La Horde du Contrevent

Un roman de  Alain Damasio – France – 2007

science-fiction

736 pages  – Folio – 11,10 €

 

Sur une terre soumise aux caprices du vent, les Hordiers vouent leur vie à tenter de rejoindre l’Extrême-Amont pour découvrir l’origine véritable de ces rafales incessantes…

L’avis de KultureShoot.com :

Les premières pages de La Horde du Contrevent sont plutôt déstabilisantes ! Le lecteur est projeté dans un univers nouveau dont il ne détient pas les clés. Cela se traduit par l’emploi d’un vocabulaire parfois imaginaire ou incongru. Plusieurs chapitres (facilement les 100 premières pages !) sont nécessaires pour visualiser  les événements et s’immerger dans l’histoire. Mais une fois l’immersion réussie, on est réellement impliqué dans la quête de ce groupe d’élite et l’aventure devient vraiment palpitante. Ce sentiment d’ appartenance à la Horde est renforcé par la forme même du livre puisque la numérotation des pages est inversée ! Le lecteur remonte donc lui même vers l’Extrême Amont du roman…

Chaque membre de la Horde, représenté par un symbole, devient à son tour narrateur de l’histoire. Cette démarche permet de multiplier les points de vue et de s’attacher à la plupart des personnages. Le style très particulier de l’auteur risque d’en rebuter certains. Alain Damasio joue avec les mots, les détourne de leur sens premier et crée son propre jargon :

 

A mon signal, on reforme ! Diamant de contre ! Les crocs, vous collez au Pack avec vos traîneaux dans le cul, main sur la poignée, goinfrez les espaces ! On décramponne d’ici au double pas, on contre droit sur l’enceinte et on abat sur le portique. Là bas, on se pose et on tranche.

Le roman s’avère suffisamment complexe, mais aussi très accrocheur, pour donner l’envie de recommencer sa lecture  une seconde fois afin d’en saisir toutes les subtilités dès le départ.

Conclusion :

La Horde du Contrevent est une pépite. C’est sur, le style d’Alain Damasio en rebutera certains. Ceux qui accepteront de le suivre vivront une aventure poignante et passionnante… mais exigeante !

Note : 19/20

Laisser un commentaire