Le Dernier assaut de Tardi (2016)

le-dernier-assaut

Une bande dessinée de Jacques Tardi

112 pages + 1 cd- Casterman – 2016

Tardi a toujours été fasciné par la Première Guerre mondiale au point d’en faire une spécialité. S’appuyant sur son impressionnante érudition, l’auteur n’a de cesse d’expliquer les rouages de cette terribles boucherie et de dénoncer le comportement assassin des généraux, politiques et industriels. Ce Dernier assaut devrait être le dernier ouvrage du dessinateur consacré à cette période.

Dans cet album, on suit Augustin, brancardier perdu au milieu des zones de combat et qui cherche à regagner ses lignes. Soyons clair, il n’y a pas de réel scénario. Le travail de Tardi s’apparente d’avantage à une BD-documentaire qu’à une bande dessinée traditionnelle. Les pérégrinations du poilu et les rencontres qu’il fera permettent à l’auteur d’exposer différents aspects de cette guerre et d’en démontrer l’absurdité. Concrètement, cela se traduit par la place importante laissée au texte qui s’apparente aux commentaires d’une voix off.

Pour transmettre son message, Tardi peut s’appuyer sur son dessin. Son style, immédiatement reconnaissable, est un mélange de caricature et de réalisme particulièrement efficace pour retranscrire les horreurs du conflit. Certaines cases sont des condensés de violence graphique et peuvent être considérées comme gore. C’est en ce sens que le dessin de Tardi peut être qualifié de réaliste. Il ne cache rien de la brutalité des combats et de leurs conséquences, aussi bien sur les hommes que sur les bêtes. Le sang et les tripes giclent et apportent, paradoxalement , une touche de couleur à un dessin essentiellement en noir et blanc et nuances de gris.

le-dernier-assaut-03

Le soucis du détail est impressionnant, que ce soit au niveau du matériel (on reconnait parfaitement bien les armes et véhicules) que des paysages (ou ce qu’il en reste…). Pour y parvenir, on devine la quantité de documents, de photos en particulier, que Tardi a du utiliser.

le-dernier-assaut-01

Tout le monde ne sera pas forcément réceptif au parti pris narratif, pourtant parfois brillant, du Dernier assaut. On peut également reprocher à Tardi, qui dénonce avec justesse les crimes des dirigeants, d’être un peu trop complaisant envers les simples soldats. Je vous renvoie à ce titre à l’excellent documentaire 14-18, Le bruit et la fureur dont je parlais il y a peu.

Même si, personnellement, j’ai préféré ses deux tomes de Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B, Le Dernier assaut est une bonne BD tout à fait recommandable. 

le-dernier-assaut-04

PS : Le livre est accompagné d’un CD de chansons chantées par la compagne de Tardi, Dominique Grange, accompagnée par le groupe Accordzéâm. C’est bien joli, mais j’ai abandonné au bout d’un demi morceau… Je vous conseille plutôt, si vous souhaitez une bande son pendant votre lecture, l’excellent Under The Sign Of The Iron Cross de God Dethroned !!

Catégories

Laisser un commentaire