Bob l’éponge – Le film : un héros sort de l’eau

Bob l’éponge – Le film : un héros sort de l’eau (The SpongeBob Movie: Sponge Out of Water)

Un film de Paul Tibbitt – USA – 2015

aventure / comédie / super-héros / animation

avec  : Tom Kenny, Bill Fagerbakke, Clancy Brown…

vu en V.O.
L’histoire :

La recette des pâtés de crabe a disparu. Les habitants de Bikini Bottom, en état de manque, ravagent la ville. Bob l’éponge et ses amis partent en quête de la recette et de son fameux ingrédient secret…

L’avis de KultureShoot.com :

J’avais beaucoup apprécié le premier opus de Bob l’éponge alors que je ne connaissais la série animée que de nom. Il aura fallu attendre 11 ans pour voir la suite de ses aventures sur grand écran. Je dois avouer que les mauvais retours sur le film m’avaient un peu refroidi.

Je me suis finalement lancé dans son visionnage et grand bien m’en a pris. On est très loin de la catastrophe annoncée un peu partout (sur Allociné, le film a une note publique presque moitié moins bonne que celle de cet étron qu’est le film des Minions…). Bob l’éponge – le film : un héros sort de l’eau comble largement mes attentes. Certes la surprise n’est plus là mais que de scènes improbables ! Malgré son scénario très mince, le film s’avère assez réjouissant.

Ça va chier !!
 
  • La majeure partie du film reste en animation traditionnelle et c’est très bien comme cela.
  • Ce second long métrage des aventures de Bob l’éponge aligne quelques purs moments « What The Fuck » non-sensiques de qualité premium ! Les apparitions du dauphin intergalactique valent à elles seules le visionnage. Putain, ça fait du bien !
  • Les scènes regorgent de détails assez hilarants, et je ne parle pas du nombre d’idées improbables à la seconde. Mentions spéciales au Bikini-Bottom post apocalyptique mad-maxien , au Carlo Tentacule T-Rex et la version « monde réel » de Sandy !
  • Antonio Banderas, car oui il y a Antonio Banderas en pirate dans le film, surjoue (presque) moins que Johnny Depp dans Pirates des Caraïbes
  • Labellisé « il n’y a aucune honte à le regarder sans enfant ».
 
  • Il est plus que recommandé d’être familier de l’univers de Bob l’éponge (et de l’apprécier ) avant de regarder le film.
  • Et même si vous êtes habitués, il faut avoir les chakras bien ouverts…
  • Il n’y a plus l’effet de surprise du premier film.
  • Ce long métrage est un peu moins « rock ‘n’ roll » que le premier.
  • Certaines images de synthèse, en particulier le bateau pirate, ne sont pas toujours très bien incrustées.
  • Ce second film est bien moins ambitieux que le premier, surtout au niveau du scénario.
  • Antonio Banderas, malgré toutes ses pitreries, ne vaut pas un David Hasselhoff  tout en stoïcisme.
Conclusion

L’accueil qui fut réservé à  Bob l’éponge – Le film : un héros sort de l’eau me parait assez injuste. Quand on sait à quoi s’attendre (il faut accepter l’univers de Bob l’éponge), le long métrage  s’avère souvent très réjouissant. Tentez l’expérience !

Note : 13,5/20 

Putain, il y a un caméo de mon chat et je ne suis même pas au courant ! La scène est encore plus flippante que la mutation de Tetsuo dans Akira

Par Sathur