40 ans-Post 4 : AC/DC

AC/DC est le premier groupe dont j’ai réellement été fan. J’étais lycéen quand je l’ai découvert avec une cassette de Let There Be Rock achetée dans un bac à soldes, puis avec Highway To Hell et Back in Black retrouvés dans la collection de vinyles de ma sœur. Est venue ensuite la quête de la discographie du groupe avec parfois quelques désillusions, en particuliers les albums des 80’s. Mais j’étais indulgent… AC/DC, c’est aussi mon premier t-shirt de groupe, ce qui n’est pas rien dans la vie d’un fan de metal. Ce fut quelques années d’un amour pur et sincère. Et un jour, j’ai obtenu le Graal : une place pour leur concert à Lyon sur la tournée Ballbreaker. Deux heures de bonheur, mais quelque chose s’est alors brisé, un cycle s’est refermé. J’ai abandonné mes idoles d’alors, presque du jour au lendemain.

collection-ac-dc

La période Bon Scott trouve encore grâce à mes oreilles, en particulier le très bon et bien rentre dedans Let There Be Rock. Et c’est quand même le groupe qui aura initié mes oreilles à des sonorités plus brutales.

PS : A l’occasion, jetez un œil aux DVD Plug Me In où l’on assiste à la lente déchéance du groupe à partir de l’intronisation de Brian Johnson (attention aux oreilles).

 

Laisser un commentaire